Archives de Tag: 2012

1Q84–Livre 3

1Q84 – Livre 3 – Octobre Décembre de Haruki Murakami, traduit du japonais par Hélène Morita, Roman, Editions BELFOND, 03/2012, 530 pages, 23.50 €

Quatrième de couverture :

“Ils ne le savaient pas alors, mais c’était là l’unique lieu parfait en ce monde. Un lieu totalement isolé et le seul pourtant à n’être pas aux couleurs de la solitude.

Le livre 3 fait entendre une nouvelle voix, celle d’Ushikawa.

Et pose d’autres questions : quel est ce père qui sans cesse revient frapper à la porte ? La réalité est-elle jamais véritable ? Et le temps, cette illusion, à jamais perdu ?

Sous les deux lunes de  1Q84, Aomamé et Tengo ne sont plus seuls…”

Extrait page 9 :

“Pourriez-vous vous abstenir de fumer, monsieur Ushikawa ?” dit l’homme le plus petit.

Ushikawa regarda un moment le visage de son interlocuteur qui lui faisait face de l’autre côté du bureau, puis ses yeux se reportèrent sur la cigarette Seven Stars qu’il tenait entre les doits. Elle n’était pas allumée.

“Excusez-moi”, ajouta l’homme sur un ton très protocolaire.

Mon avis :

Un dernier tome à la hauteur des deux premiers. Voici l’homme par lequel l’histoire avance : Monsieur Ushikawa, un homme intriguant doté d’une intuition quasi infaillible mais qui ne voit pas tout, ne comprend pas forcément tout, et cela le perdra-t-il ? Il était déjà apparu dans les précédents tomes, a déjà rencontré Tengo sous le couvert d’une fondation extrêmement généreuse… Cet homme, engagé par une organisation, est en chasse : il cherche Aomamé la tueuse qui se cache du monde. Et bientôt le voilà dans son quartier… qui est aussi celui de Tengo… Mais que va-t-il se passer ?

Parce que vous croyez que je vais vous le dire ?? Allez, hop hop hop ! On prend le livre et on le lit si on veut savoir !! (rires)

Ce qui m’a étonné dans ce roman, ce sont les allers-retours de la vie dans l’année 1Q84, en fonction des personnages. Mais cela donne un éclairage tout à fait intéressant pour nous lecteurs, qui nous permet de mieux comprendre voire même parfois (rarement) d’anticiper la suite de l’histoire.

Même si les “Little People” restent pour moi un mystère, l’histoire se finit à la fois de manière étonnante et tout à fait logique. Qui l’a vue venir ?

J’ai beaucoup aimé ce livre, perdre mes repères et me laisser aller dans un univers totalement … j’allais dire loufoque ! bref, j’ai aimé me laisser aller au gré de l’imagination de l’auteur.

Le rythme est toujours palpitant, le suspense est bien là et nous tient jusqu’au bout, et même si c’est fini (bouuuh) qu’il n’y aura pas de quatrième tome, j’ai envie de savoir comment la vie d’Aomamé et celle de Tengo vont aller…

Publicités

3 Commentaires

Classé dans roman